Cela en vaut-il la peine ?

Quels sont les avantages réels d'un investissement dans l'apprentissage de l'anglais ?
Catherine Bertin Butler – Directrice d’Alphabet Road. L’atelier d’anglais à Strasboug.

En tant que responsable d’un centre d’enseignement de la langue anglaise et mère de deux jeunes enfants, je sais à quel point l’apprentissage de l’anglais est essentiel pour l’avenir. Puis-je vraiment compter sur le système scolaire public en France pour fournir à mes enfants ce dont ils ont besoin pour une carrière au sein du marché européen ?

Pour la majorité des élèves en France, l’apprentissage de l’anglais ne commence réellement qu’à la fin de l’école primaire. Et pourtant, en 2011, le gouvernement français a fait passer la notion d’apprentissage de l’anglais dans les écoles primaires et même dans les écoles maternelles. Il est évident, depuis longtemps, que les élèves français devraient commencer à apprendre l’anglais beaucoup plus tôt. Alors, quel a été le résultat ? Cette initiative a-t-elle fait une différence ? Les élèves ont-ils besoin d’une aide supplémentaire pour atteindre les normes européennes et ouvrir les portes de leur futur emploi ?

L’enquête européenne sur les compétences linguistiques a révélé que les Français sont relativement mauvais en anglais (1), il n’est donc pas surprenant qu’environ 80 % des Français soient gênés par leur niveau (2).

Une étude sur les niveaux d’anglais des étudiants en 2012 a montré à quel point nous étions « à la traîne ». Depuis ce rapport, nous avons vu de nombreuses initiatives visant à promouvoir l’apprentissage de l’anglais en milieux scolaire et extrascolaire.

Avec seulement 5 % des étudiants atteignant le niveau B2 en 2012, est-il même possible d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement sans aide extérieure ?

« Chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire. Pour atteindre cet objectif, l’enseignement des langues s’inscrit dans une perspective européenne commune forte. Les élèves sont sensibilisés à une langue étrangère dès le CP et la pratique de l’oral est prioritaire à tous les niveaux de l’école au lycée. » (3)

« En quittant le lycée, les bacheliers doivent être au niveau B2 : “L’élève peut comprendre l’essentiel d’un sujet concret ou abstrait dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Il peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif. Il peut émettre un avis sur un sujet d’actualité et en débattre. » (4)

Pour ce faire, le gouvernement français a mis en place des programmes d’initiation aux langues et du matériel pédagogique pour les écoles maternelles et primaires. Il a également approuvé l’utilisation d’examens externes d’évaluation linguistique, comme ceux proposés par Cambridge English, et a même publié un arrêté en avril 2020 lui imposant l’obligation de valider tous les diplômes pour les licences, les licences pro et les DUT. Je suis vraiment soulagée par cette bonne nouvelle. Cela montre que la volonté de s’améliorer est là. Cependant, vouloir et faire en sorte que cela se produise sont deux choses différentes. Malgré tous ces efforts, le résultat global est décevant. Il faut du temps pour atteindre un objectif, mais nos enfants doivent-ils en payer le prix ?

Photo by Siora Photography on Unsplash

Il semble que le programme n’ait pas été pleinement développé et les professeurs qui enseignent cet anglais se sentent souvent dépassés. J’ai visité de nombreuses écoles au fil des ans et le message semble toujours être le même :

“Chaque professeur est laissé à lui-même. Il n’y a pas de véritable cohérence”.
Directeur d’une école primaire en Bretagne.

Examinons donc les faits. Le système actuel peut-il fournir à nos enfants les outils nécessaires pour atteindre le niveau B2 visé ?

71% des élèves n’atteignent pas le niveau d’anglais attendu. (5)

Il est donc essentiel d’obtenir une aide extérieure. À Alphabet Road, nous recommandons un système d’apprentissage ciblé et régulier. Les cours doivent être dispensés en anglais, si possible avec un locuteur natif, et le style d’apprentissage par immersion est très efficace pour obtenir des résultats rapidement. Nous recommandons au moins une heure d’apprentissage extrascolaire structuré chaque semaine.
Nous sommes à votre disposition pour vous aider et vous guider. C’est notre travail d’aider nos étudiants à atteindre leurs objectifs et avec un taux de réussite de 80%, vous savez que vous pouvez compter sur nous.

Sources :

1) https://www.thelocal.fr/20200129/explained-what-sweden-could-teach-france-about-english-classes
2) https://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/apprendre-l-anglais-des-l-age-de-3-ans-24-01-2011-131218_57.php
3) https://www.education.gouv.fr/les-langues-vivantes-etrangeres-et-regionales-11249
4) https://www.letudiant.fr/etudes/tests-examens-langues/les-tests-de-langue_1-19452/le-niveau-en-langues-en-france-14022.html
5) https://www.cambridgeenglish.org/fr/learning-english/information-for-parents/
6) Session d’examen B2 First for school 06/06/2020 à Alphabet Road

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *